18 mois de prison pour le président de Samsung


C’est désormais acté, Lee Sang-hoon, le président de Samsung Electronics écope bien d’une peine de prison.

Accusé en 2013 d’avoir saboté, alors qu’il était le directeur financier du groupe, les efforts syndicaux entrepris par des employés des unités de réparation de Samsung, l’intéressé a été condamné ce mardi à 18 mois de prison pour diverses violations des lois coréennes du travail. Cette condamnation marque un tournant pour la justice coréenne, d’ordinaire prompte à l’indulgence face aux dirigeants et cadres de grandes entreprises nationales. L’affaire devrait aussi forcer Samsung à reconsidérer en profondeur son rapport au monde syndical… un milieu que l’entreprise a longtemps rejeté en bloc.

 

#BRISSE

…Partenaire des acteurs de l’économie en Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici