Barrage de la Grande renaissance : les trois protagonistes convoqués à Washington


L’administration des États-Unis invite pour la seconde fois l’Égypte, le Soudan et l’Éthiopie à Washington afin de sortir de l’impasse des discussions à propos du barrage de la Grande Renaissance. Cette information a été donnée par le ministre égyptien des Affaires étrangères.

En 2019, le Caire avait requis l’intervention de la communauté internationale dans le dossier sur lequel il disait perdre tout contrôle. Il craint, en effet, que le barrage de 6 450 MW ne restreigne son accès aux eaux du Nil. Et récemment, il demandait à l’Éthiopie de reporter le début du remplissage du réservoir du barrage prévu pour 2020. Demande à laquelle le pays a opposé une fin de non-recevoir.

Dans le même temps, il s’est opposé à l’intervention d’un intermédiaire autre que le Soudan, affirmant que l’Égypte cherche à contourner le processus initialement convenu.

Rappelons que dans le cadre de ce dossier, les deux pays ont mis en place un comité technique devant obtenir un consensus sur les conditions d’exploitation du barrage. Les travaux de ce comité, bloqués depuis quelques mois, devraient bientôt reprendre selon les autorités.

Espérons que les parties vont finalement trouver un terrain d’attente cette fois à Washington.

#BRISSE

… partenaire des acteurs de l’économie en Afrique .


Recevez toute l’actualité de l’économie en Afrique sur WhatsApp. C’est simple ! Écrivez nous au (+237) 671503482. 📞


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici