Confinement : une opportunité pour le groupe Orange en Afrique.


Pour éviter à leurs salariés de se faire contaminer, certaines entreprises et institutions en Afrique se sont mises au télétravail. En clair : ne plus être obligés d’être présents à son poste de travail pour accomplir la même tâche depuis son domicile. L’expérience semble plus ou moins bien marcher.

l’utilisation d’Internet explose. Les réseaux télécoms sont-ils prêts à faire face à ces pics de connexion ? 

La fameuse “bande passante”, c’est-à-dire la taille des tuyaux d’Internet et des réseaux de communication, sont-ils suffisant pour encaisser les pics de trafic constatés depuis le début du confinement  ? Oui, selon le Président  Directeur Général d’Orange.

En Afrique, le groupe Orange compte plus de 45 millions de clients , Orange ne renoncera à aucun de ses projets de développement. L’Afrique est déjà le plus fort pôle de croissance du groupe, et Stéphane Richard entend maintenir la cadence. « Le poids de l’Afrique continue à croître et même s’il y a un ralentissement, il sera général et sans doute même plus prononcé en Europe qu’en Afrique. Donc le poids de l’Afrique ne va pas baisser, bien au contraire. La crise ne remet pas en cause nos objectifs. »

#BRISSE

… partenaire des acteurs de l’économie en Afrique .


? Recevez toute l’actualité de l’économie en Afrique sur WhatsApp. C’est simple ! Écrivez nous au (+237) 671503482. ?


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici