Congo Brazzaville :La pisciculture en première ligne, pour booster l’économie 


Avec une production annuelle pas toujours à même de satisfaire à la demande sans cesse croissante ,la pisciculture se présente désormais comme l’une des futurs plaque tournante de l’économie nationale…

Le phénomène de surpêche qui s’est installé dans les zones comme pointe noire et autour du fleuve Congo a contraint certains pecheurs à jeter les filets pour se convertir à la pratique de l’élevage des poissons.Dans la capitale Brazzaville,il n’est rare de rencontrer nombreux d’entre eux devenus pisciculteurs à pied d’œuvre dans leurs propres fermes. C’est le cas par exemple de Guy ce technicien de djoué au sud de Brazzaville qui gère quatorze (14) étangs de 7 mètres long et 3 mètres de large chacun.Et qui produit environ 5000alavins chaque mois.Comme lui,de nombreux pratiquants de cette activité , voient en elle un atout majeur dans le processus du développement durable de la croissance économique dans ce pays où une personne consomme environ 49kilos de poisson par an .

 



Seulement ,ils se disent délaissés par le gouvernement et déplorent   le manque d’appuis aussi bien financiers que logistiques et avouent traverser une période difficile à cause de l’impact du SARS-2 sur le marché local et même régional pour certains.

   

#BRISSE

… partenaire des acteurs de l’économie en Afrique.


🛑 Recevez toute l’actualité de l’économie en Afrique sur WhatsApp. C’est simple ! Écrivez nous au (+237) 694545739.


 

                    

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici