Côte d’Ivoire : le ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie annonce une “découverte majeure” de pétrole et de gaz naturel


le 1er septembre 2021- Une découverte majeure de réserves de pétrole brut et de gaz naturel associé a été faite dans le bassin sédimentaire ivoirien par la société italienne Eni dans le bloc CI-101, en eaux profondes, opéré en consortium avec la société nationale PETROCI Holding.

L’annonce a été faite par le ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, Thomas Camara, dans un communiqué, le mercredi 1er septembre 2021.

« Le potentiel peut être estimé, de manière préliminaire, à 1,5 à 2 milliards de barils de pétrole brut, d’une part, et, d’autre part, à 1 800 à 2 400 milliards de pieds cube de gaz associé », a expliqué Thomas Camara.

A l’en croire, c’est une découverte importante qui viendra fortement accroître les réserves prouvées de la Côte d’Ivoire, ainsi que sa production pétrolière et gazière dans les années à venir. 

Un nouveau code pour se relancer

En réalité, dès 2012 et l’arrivée au pouvoir du président Alassane Ouattara, une véritable impulsion a été donnée pour faire de l’or noir et du gaz – essentiels au fonctionnement des centrales thermiques du pays – des moteurs du développement de son secteur extractif. Ainsi en 2015, Abidjan a lancé une politique active et révisé son Code pétrolier pour attirer de nouveaux investisseurs, grâce à des contrats de partage de production. Dans ce sens, le pays encourage les compagnies pétrolières à prospecter dans ses eaux dans l’espoir d’augmenter sensiblement sa production.

En 2019, l’État a signé des contrats avec l’italien ENI et le français Total, pour l’exploration de quatre blocs pétroliers correspondant à un investissement de 185 millions de dollars. Cette même année, la Côte d’Ivoire a enregistré une hausse de 12 % de sa production de pétrole pour atteindre 36 000 barils par jour. Un objectif loin des ambitions affichées par le gouvernement, qui n’abandonne pas pour autant l’idée de faire du pays un grand producteur d’hydrocarbures.

Il faut savoir que la majorité de la production pétrolière ivoirienne provient de puits de forage se trouvant essentiellement offshore, près de la frontière avec le Ghana. Et qu’à ce jour, le pays qui dispose de 51 champs identifiés n’en exploite que 4. Dans tous les cas, l’annonce de cette découverte importante dans le bassin de la Côte d’Ivoire est une bonne nouvelle pour le poumon économique ouest-africain bien lancé ces dernières années sur une forte dynamique de croissance. En 2020, la Côte d’Ivoire a échappé à la récession.

 

#BRISSE

 

… partenaire des acteurs de l’économie en Afrique.


🛑 Recevez toute l’actualité de l’économie en Afrique sur WhatsApp. C’est simple ! Écrivez nous au (+237) 694545739.


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici