Déclaration de Kristalina Georgieva du FMI sur le Sommet des chefs d’état de la CEMAC


Madame Kristalina Georgieva, Directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) a publié la déclaration ci-après à Washington DC après sa participation virtuelle a un sommet des Chefs d’État d’Afrique Centrale. 

« Les entretiens qui se sont déroulés lors de ma participation au sommet des Chefs d’État d’Afrique Centrale aujourd’hui ont été très fructueux. Nous avons discuté de l’impact économique de la pandémie sur les six pays de la Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC). L’année dernière la crise sanitaire, combinée à la baisse des prix du pétrole qui en a résulté et à la crise sécuritaire, ont conduit à une profonde récession en 2020 et imposé un lourd tribut à la région avec une fragilisation des positions budgétaires et une forte baisse des réserves extérieures. En réponse, le FMI a apporté des soutiens financiers d’urgence exceptionnels pour aider les pays de la sous-région à faire à ces défis majeurs. »

« J’ai souligné que des politiques macroéconomiques étroitement coordonnées entre les six pays et les institutions régionales sont nécessaires pour renforcer la stabilité externe et interne de la CEMAC à court terme et, dans le futur, à aider la région à sortir renforcée de la crise. J’ai également souligné que la CEMAC doit continuer à lutter contre la crise sanitaire et accélérer la campagne de vaccination pour assurer une reprise économique durable. La prochaine allocation de DTS devrait être utilisée pour aider à reconstituer les réserves et répondre aux besoins immédiats. L’utilisation de l’allocation de DTS devra être utilisé avec précaution et en toute transparence. J’ai recommandé aux autorités de les utiliser pour répondre aux besoins urgents et au redressement des réserves de change. »

« Les discussions d’aujourd’hui ont également porté sur la nécessité de faire progresser le programme régional de réformes pour aider à créer des opportunités d’emploi pour une main-d’œuvre en croissance rapide et pour améliorer les niveaux de vie. Je salue l’engagement des chefs d’État de la CEMAC en faveur de réformes structurelles profondes pour transformer radicalement et diversifier la région, continuer à soutenir les institutions régionales et réduire sa dépendance vis-à-vis des matières premières. Il sera particulièrement important d’améliorer la transparence des finances publiques et du secteur pétrolier et gazier, de renforcer la mobilisation des recettes, de soutenir la bonne gouvernance et de mettre en œuvre des réformes favorables au secteur privé. »

« Je tiens à remercier sincèrement le Président Paul Biya pour avoir organisé ce sommet, en sa qualité de Président de la CEMAC, et tous les Chefs d’État de la CEMAC pour un dialogue constructif. Le FMI reste le partenaire de la CEMAC face aux défis économiques que la région doit affronter, en étroite collaboration avec tous les gouvernements de la région et avec les institutions régionales. »

 

#BRISSE

… partenaire des acteurs de l’économie en Afrique.


🛑 Recevez toute l’actualité de l’économie en Afrique sur WhatsApp. C’est simple ! Écrivez nous au (+237) 694545739.


 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici