Folorunsho Alakija ( Nigéria ), la deuxième Africaine la plus riche du continent

Folorunsho Alakija, née le 15 juillet 1951 à Ikorodu dans l’Etat de Lagos au Nigeria, est une femme d’affaires nigériane. Ayant fait fortune dans le secteur du pétrole, son patrimoine est éstimée à 1,6 milliard de dollars américain, selon le magazine Forbes.

Folorunsho Alakija grandit dans une famille nombreuse. Son père, polygame musulman, a 52 enfants avec 8 épouses. Sa mère est vendeuse de textiles. À 7 ans, elle est envoyée en pension dans le Pays de Galles où elle étudie pendant 4 ans.

Folorunsho Alakija commence sa carrière au début des années 1970 en tant que secrétaire à la banque International Merchant Bank of Nigeria. À la suite de la faillite de cette dernière, elle part étudier la mode à l’American College de Londres et la Central School of Fashion. À son retour, elle lance la marque vestimentaire Supreme Stitches qui s’adresse à une clientèle privilégiée (dont l’épouse du président Ibrahim Babangida). En 1986, elle remporte le prix du meilleur designer/styliste au Nigeria.

En 1991, elle lance une entreprise d’imprimerie, Digital Reality.

En mai 1993, elle se porte acquéreuse d’une licence de prospection de pétrole, le bloc OPL 216, large de 250 000 hectares. À contrario d’une majorité des acquéreurs de ces blocs qui les revendent à des groupes étrangers, Folorunsho Alakija décident d’exploiter elle-même son bloc pétrolier, et s’associe en 1996 à Star Deep Water Petroleum Limited (filiale à 100 % de Texaco) qui prend alors 40 % de Famfa Oil, la société de Folorunsho Alakija qui gère ses avoirs pétroliers

.

En 2000, Star Deep water Petroleum estime à 1 milliard de barils de pétrole les réserves du bloc 216. Le gouvernement nigérian prend alors possession de 40 %, sans débourser un centime (selon les lois en vigueur), de Famfa Oil. Malgré des démarches administratives, le gouvernement nigérian s’approprie 10 % additionnel de Famfa Oil, portant sa participation à 50 %. En mai 2012, une cour de justice déboute le gouvernement nigérian et ordonne la restitution des 50 % de Famfa Oil à Folorunsho Alakija dans le bloc devenu OML 127

 

En 2012, le bloc OML 127 produit 200 000 barils par jour. Les 60 % du bloc OML 127 que Folorunsho Alakija possède sont estimés entre $6,14 et $8,3 milliards. Elle est également propriétaire d’une demeure sur One Hyde Park à Londres estimée à $102 millions et d’un jet privé Bombardier Global Express 6000 d’une valeur de $46 millions.

 

N’écoutez pas ceux qui vous disent de tenir Dieu en dehors de votre business, parce que votre business, c’est le business de Dieu

 

BRISSE

…Partenaire des acteurs de l’économie en Afrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici