Franck Verzefé : un génie africain qui révolutionne le monde de l’analyse moléculaire avec sa start-up True-Spec Africa

Franck étant un jeune homme ayant étudié la biochimie à l’université de Dschang au Cameroun, puis est arrivé en République démocratique du Congo, plus précisément dans la province du Katanga pour poursuivre des études en pharmacie à l’université de Lubumbashi. Au cours de sa première année académique, le jeune ambitieux Franck trouvait que ses cours n’occupaient pas assez de son temps, il en voulait plus.

Il a passé une grande partie de ses heures libre à la bibliothèque de la faculté à lire les travaux de fin de cycle.Dans sa quête, il est tombé sur le travail d’un étudiant de troisième année qui cherchait différentes façons de différencier médicaments contrefaits. La recherche était basée uniquement sur des caractéristiques superficielles telles que la police de caractères, la couleur, la densité, etc., mais pas sur la composition chimique et la concentration de ses constituants.

Franck se demandait alors comment il pouvait savoir avec certitude si un médicament était vrai ou falsifié sans comparer les différents composants chimiques et leurs concentrations. Après cette question, Franck a commencé à faire des recherches sur le sujet et s’est rendu compte que le problème des médicaments falsifiées et de qualité inférieure tuait des milliers d’Africains chaque année et que les appareils d’analyses de médicaments, qui pouvaient résoudre le problème, étaient très coûteux; compris entre 40 000 et 60 000$ l’appareil.

Il a ensuite décidé de développer un moyen de faire des analyses moléculaires pour aider à résoudre le problème. Sachant que ses recherches lui coûteraient beaucoup d’argent, Franck a cherché dans sa ville une opportunité qui pourrait lui apporter de l’argent qu’il pourrait utiliser pour financer ses recherches. Il a souligné les difficultés dans le domaine immobilier et a décidé de fournir une solution en créant une agence immobilière appelée Immo Bethel.

En seulement six mois, le jeune homme de 21 ans à l’époque gagnait près de 56 000 $. La même année, il développa des compétences en informatique appliquées au domaine médical et à la nanotechnologie, sa grande passion.Disposant de suffisamment de capital, Franck a mené ses recherches et expériences en République démocratique du Congo, au Nigéria, au Cameroun et en Côte d’Ivoire. En vue de comprendre comment les médicaments sont falsifiés d’un point de vue chimique et quelle technologie serait efficace et adaptée aux réalités économiques africaines.

Il a ensuite créé True-Spec Africa. Aujourd’hui, True-Spec Africa a développé une intelligence artificielle appelée RAI (Real Active Ingredient), qui, associée à un appareil à spectrométrie, permet de connaître la composition chimique des médicaments et de consulter les résultats des analyses en moins de 20 secondes.

#BRISSING
…partenaire des acteurs de l’économie en Afrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici