La BEAC injecte des pièces de monnaie dans le circuit économique de la Cemac


Les pièces de monnaie sont indispensables pour faire tourner l’ activité économique du secteur informel camerounais, qui occupe officiellement 90% de la population active du pays, est aussi productif que celui de pays de niveaux économiques bien plus élevés en Afrique. En effet, selon un rapport du FMI, le secteur informel au Cameroun contribue entre 20 et 30% à la formation du PIB du pays, au même titre qu’en Afrique du Sud et à l’Ile Maurice.

Depuis plusieurs mois, dans les pays de la Cemac, et principalement au Cameroun, il est très difficile pour les commerçants et autres agents économiques de disposer des pièces de monnaie pourtant indispensables pour les transactions quotidiennes.

L’injection des pièces de monnaie dans le circuit économique de la Cemac survient surtout alors que la banque centrale s’apprête à lancer une nouvelle gamme de billets de banque qui viendra remplacer celle qui a été officiellement mise en circulation à compter du 24 novembre 2003. Il s’agit des petites coupures (500, 1 000 et 2 000 FCFA) et des grosses coupures (5000 et 10 000) utilisées actuellement dans le circuit économique des pays de la Cemac.

 

#BRISSE

…Partenaire des acteurs de l’économie en Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici