La Communauté de développement de l’Afrique australe adopte des directives sur le transport des biens de base pendant la pandémie

Le Conseil des ministres de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) a adopté des directives régionales pour le transport des biens essentiels, notamment le carburant, les aliments et les médicaments dans toute la région face à la pandémie de COVID-19.

Selon un communiqué publié mardi par la SADC, le Conseil des ministres a adopté ces directives régionales pour l’harmonisation et la facilitation de la circulation des biens et services essentiels à travers la région lors de sa réunion qui s’est terminée lundi soir.

Les directives adoptées visent, entre autres, à limiter les déplacements inutiles et massifs de passagers à travers les frontières et à coordonner les politiques, réglementations et mesures de réponse nationales relatives au COVID-19 dans le domaine des transports.

Selon le communiqué, les directives appellent également à la simplification et à l’automatisation des processus et des documents de facilitation du commerce et des transports.

Le communiqué souligne encore que le Conseil des ministres de la SADC a exhorté les États membres à prendre d’urgence toutes les mesures nécessaires pour ralentir la propagation de la maladie et éviter que leurs systèmes de santé ne soient submergés.

Les ministres ont enfin appelé les États membres de la SADC à créer des centres nationaux d’opérations d’urgence pour faciliter la coordination de la logistique et du stockage en cas de catastrophe au niveau national et à créer des fonds fiduciaires nationaux d’urgence pour faciliter la mobilisation des ressources financières pour les interventions nationales en cas de catastrophe.

Dans ses remarques, le président du Conseil des ministres de la SADC, Palamagamba Kabudi, a salué l’adoption des directives, qu’il a qualifiées de jalon important dans la coordination de la réponse régionale qui a abordé les aspects sanitaires et socio-économiques de la pandémie de COVID-19.

M. Kabudi, également ministre tanzanien des Affaires étrangères et de la Coopération en Afrique de l’Est, a appelé les États membres de la SADC à renforcer leur solidarité pour contenir la propagation du virus tout en maintenant le mouvement des biens et services essentiels à travers les frontières régionales.

Stergomena Lawrence Tax, secrétaire exécutif de la SADC, a quant à lui félicité les États membres de la SADC pour avoir réagi rapidement et mis en place des mesures drastiques pour contenir la pandémie de COVID-19.

La Tanzanie assure actuellement la présidence de la SADC, composée de 16 États membres et créée en 1992 pour traiter les problèmes d’intégration régionale et d’éradication de la pauvreté en Afrique australe par le développement économique et la garantie de la paix et de la sécurité.


? Recevez toute l’actualité de l’économie en Afrique sur WhatsApp. C’est simple ! Écrivez nous au  (+237) 671503482

#BRISSE

… partenaire des acteurs de l’économie en Afrique


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici