La Côte d’Ivoire va désormais construire ses propres minibus


La Côte d’Ivoire, où la demande de véhicules neufs est très forte ces dernières années, est désormais un pays constructeur automobile. Un premier site d’assemblage de minibus a été inauguré en grande pompe, lundi 10 janvier, à Abidjan. Il s’agit de minibus Daily de la marque Iveco, assemblés à Abidjan et qui seront configurés à la demande, en ambulances, cars de police ou camions frigorifiques. Et le carnet de commandes est déjà plein jusqu’en 2024.

 

« Ce type de véhicule, c’est à peu près 20% du parc automobile. En Afrique, en général, les populations sont transportées essentiellement par des minibus. Nous avons travaillé pour arriver à mettre en place cette chaîne qui va démarrer avec une capacité de production de 1 000 véhicules. Ensuite, très rapidement, en fonction des commandes, il s’agira de doubler la chaîne ici, puis sur une zone beaucoup plus grande au port de San Pedro pour avoir une zone industrielle dédiée au secteur automobile adossée au port de San Pedro », explique Amadou Koné, ministre des Transports.

Autre ambition affichée donc : exporter ces minibus « made in » Côte d’Ivoire dans la sous-région. Et attirer d’autres constructeurs comme Toyota avec qui des discussions sont en cours.

 

 

#BRISSE

 

… partenaire des acteurs de l’économie en Afrique.


🛑 Recevez toute l’actualité de l’économie en Afrique sur WhatsApp. C’est simple ! Écrivez nous au (+237) 694545739.


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici