Liberia : un jeune chauffeur de moto-taxi qui avait ramassé puis restitué 50000 dollars nommé «ambassadeur de l’intégrité»

©PRESIDENTIAL PRESS OFFICE HANDOU/EPA/MAXPPP - epa09531092 A handout photo made available by the Liberian Presidential Press Office shows Liberian President George Manneh Weah (R) receiving Emmanuel Tuloe, who recently found and returned 50,000 US dollars Monrovia, Liberia, 18 October 2021. President Weah presented to Tuloe a donation of 10,000 US dollars, two motorcycles, a scholarship to a graduate level and a monthly 500 US dollars for his relocation for school in Monrovia. Tuloe, 18, who dropped out of school to work and support his family, was driving his motorcycle taxi when he found the money and returned to its owner. EPA-EFE/PRESIDENTIAL PRESS OFFICE HANDOU HANDOUT EDITORIAL USE ONLY/NO SALES

On savait l’ambassadeur itinérant, ambassadeur plénipotentiaire, ambassadeur de bonne cause. Le vocable s’enrichit désormais avec celui de l’intégrité. Cela se passe au Liberia, ce pays de l’Afrique de l’Ouest et peuplé de 5 millions d’habitants. L’histoire parait invraisemblable eu égard à la pauvreté ambiante que connaît la terre des anciens esclaves d’Amérique.

 

Liberia, une leçon de vie : Emmanuel Tuloe, Ambassadeur d’intégrité

C’est l’histoire d’Emmanuel Tuloe. Ce conducteur de moto-taxi qui se bat au quotidien pour gagner sa vie. Son acte de bravoure, d’honnêteté et civisme lui a valu une large couverture médiatique. Il est tombé le 10 octobre dans le nord-est du pays sur un sac en plastique rempli d’argent d’un montant total de 50.000 dollars alors qu’il était à moto.

A la grande surprise de ses amis, le jeune de 19 ans a rendu l’argent à sa propriétaire, une femme d’affaires, après l’avoir entendue le lendemain lancer un message à la radio. Il était devenu la risée de son quartier. Mais l’honnêteté sans faille d’Emmanuel Tuloe, adolescent libérien de 19 ans, l’a élevé au rang de héros national.

Puisque le président George Weah l’a invité à une audience au palais présidentiel en début de semaine dernière à Monrovia, lui offrant une récompense de 10.000 dollars pour son honnêteté, une bourse d’études jusqu’au niveau master, l’a nommé « ambassadeur de l’intégrité » pour le Liberia et lui a octroyé un salaire mensuel de 500 dollars.

« Mes amis me disaient que je suis très stupide et que je ne deviendrai jamais riche de ma vie », a dit M. Tuloe avant d’ajouter « mes parents ne m’ont pas appris à voler, alors j’ai décidé de rendre l’argent qui ne m’appartient pas ». Il a expliqué, en outre, que son rêve est de devenir médecin ou infirmier avant d’encourager tous mes amis à ne pas prendre ce qui ne leur appartient pas. Moralité : on est toujours bien récompensé quand on pose un bon acte. Alors soyons tous des Emmanuel Tuloe.

Rappelons que le Liberia se remet encore des guerres civiles consécutives de 1989 à 2003 et de la crise Ebola de 2014-2016 en Afrique de l’Ouest. Le pays souffre également d’une inflation élevée et de fréquentes pénuries de liquidités. Selon la Banque mondiale, 44% de la population libérienne vit avec moins de 1,9 dollar (1,6 euro) par jour.

 

#BRISSE

… partenaire des acteurs de l’économie en Afrique.


🛑 Recevez toute l’actualité de l’économie en Afrique sur WhatsApp. C’est simple ! Écrivez nous au (+237) 694545739.


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici