Mines : le français ERAMET prévoit un investissement totale de 2,4 milliards de francs CFA pour l’exploitation du bloc rutilifere d’Akonolinga au Cameroun


Gabriel Dodo Ndoke, Ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique (MINMIDT) du Cameroun  a procédé cette fin de semaine à la signature du cahier de charge pour l’exploitation du bloc rutilifere d’Akonolinga par la société ERAMET S. A qui prévoit un investissement totale de 2,4 milliards de francs CFA pour l’exploitation du bloc rutilifere d’Akonolinga dans la région du centre au Cameroun.

Eramet  est un leader mondial des métaux d’alliages (notamment le manganèse et le nickel) et de la métallurgie. Il opère au Gabon voisin à travers sa filiale dénommée Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog).

Le rutile est connu au Cameroun depuis le début du siècle. Mais il n’a été exploité qu’entre 1935 et 1955. Selon le ministère camerounais des Mines, la production totale de rutile recensée depuis le temps est de près de 15 000 tonnes avec une exploitation essentiellement artisanale.

Pourtant, le Cameroun estime son potentiel rutilifère à 2 849 000 tonnes. Un chiffre qui fait du pays, la deuxième réserve mondiale en rutile, juste derrière la Sierra Leone.


recevez toute l’actualité de l’économie africaine de brisse magazine via WhatsApp au +237671503482. C’est simple. Écrivez nous ! 


#BRISSE

…partenaire des acteurs de l’économie en Afrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici