Tchad : 8 400 ménages bientôt éclairés par une centrale solaire photovoltaïque


Le Ministre d’Etat, Ministre Secrétaire Général de la Présidence de la République, M. Kalzeubé Payimi Deubet représentant le Chef de l’Etat, a procédé à Kalam-kalam, localité située sur l’axe Toukra-Mandelia, au lancement du Projet d’Energie Solaire pour le Développement Rural au Tchad. Ce lancement marqué par la pose de première pierre de construction d’une centrale solaire photovoltaïque, a drainé officiels et populations de la province du Chari-Baguirmi.

 
8 400 ménages et 571 centres des services publics raccordés au réseau électrique. C’est l’ambitieux objectif que se fixe le Projet d’énergie solaire pour le développement rural au Tchad conçu par le Gouvernement Tchadien dans l’optique de fournir une électricité fiable et abordable pour les populations des zones rurales. La phase pilote lancée ce jour, consiste à  la construction d’un champ solaire avec tous les équipements nécessaires en plus d’une ligne haute tension de 82 km.
« Ce projet innovant de par sa conception et ses installations », se félicite le Directeur général de la Société Nationale d’Electricité, M. Abdoulaye Ngamada. Le stockage très couteux est évité.
 
L’excédent de l’énergie fournie sera injecté en journée à N’Djamena via le poste de Gassi, renseigne-t-il. « C’est une promesse du Chef de l’Etat qui est tenue » s’est réjouie la Ministre de l’Energie, M. Ramatou Mahamat Houtoin. Pour elle, ce projet va améliorer les conditions de vie des populations rurales à travers un accès durable et équitable à l’énergie, un secteur qui dit-elle, occupe une place importante dans le Plan National de Développement et vient concrétiser les actions prévues par le Plan d’urgence de l’accès à l’énergie. Elle a annoncé que des actions d’envergure vont se multiplier pour relever le taux d’accès qui est de moins de 7% à 30% au moins dans les 30 années qui vont suivre. 
Ce taux, à en croire le Ministre d’Etat, Ministre Secrétaire Général de la Présidence de la République, M. Kalzeubé Payimi Deubet est peu honorable. Ce qui justifie selon lui, la ferme volonté du Chef de l’Etat qui a pris les taureaux par les cornes, insistant sur l’utilité de l’énergie dans la vie des populations rurales et par ricochet dans le développement du pays.
 
Le planning prévu initialement est perturbé par la pandémie du coronavirus explique-ton. Mais le travail pourra finir d’ici un an, a expliqué le premier responsable de la SNE qui a conduit la visite guidée à la suite de la pose de première pierre.
A noter que le projet a un coût de plus de 13 milliards F CFA, financé à hauteur de 87% par la Banque Islamique pour le Développement, 11% par l’Etat Tchadien à travers la SNE et 2% par le Royaume du Maroc à travers l’Office National de l’Electricité et de l’Eau potable (ONEE).

#BRISSE

… partenaire des acteurs de l’économie en Afrique .


? Recevez toute l’actualité de l’économie en Afrique sur WhatsApp. C’est simple ! Écrivez nous au (+237) 671503482. ?


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici