Un Message de Jean-Emmanuel Pondi, Professeur émérite et brillant intellectuel dans le cadre des vœux du nouvel An 2021.


Cher(e)s ami(e)s,

Á l’entame de cette nouvelle année 2021, je voudrai vous souhaiter une excellente année 2021.

Que celle-ci vous apporte bonheur, santé, réussite et longévité.

Pour tous les panafricanistes, ce début d’année a été tout à fait spécial. Marqué par l’entrée en vigueur de la Zone de Libre Échange Continentale (ZLECA) dès le premier janvier 2021, cette étape pourrait constituer une réelle source d’espoir pour la relance de l’économie de notre continent, à condition que nos décideurs économiques prennent toutes les dispositions pour que nos industries puissent satisfaire la demande de consommation d’un milliard et trois cent mille de personnes.

De toute évidence, une telle masse critique humaine est suffisante pour impulser un développement intra -Africain viable, à condition d’y croire réellement nous-mêmes.

Que faire pour accélérer l’implantation de la ZLECA?

De notre point de vue, de nouveaux textes complémentaires devraient être votés par l’Union Africaine pour mieux accompagner l’éclosion de cette étape fondamentale, dans le but de favoriser:

1- L’enseignement systématique du contenu intégral de l’Accord de la ZLECA dans les lycées et Collèges du secondaire et dans les établissements d’enseignement supérieur. Sans oublier d’impliquer les mass média.

2- L’introduction de l’apprentissage d’une langue trans-africaine dans nos curricula depuis les classes primaires. Le swahili a souvent été proposé pour sa capacité à servir de pont entre les populations des deux versants du Sahara. De même, et à l’observation, les sciences, les arts et la philosophie s’enseignent depuis longtemps déjà, dans cette langue à Makerere University en Ouganda.

3- L’organisation de très nombreuses sessions de formations avec les techniciens et professionnels des structures d’intégration à travers toute l’Afrique (Douanes, police, forces armées, tourisme, commerce, Universités,

industries, etc…) pour faciliter l’application de ces mesures.

Puissent la plupart des africains enfin comprendre que rien de bien, de grand, de durable ne peut se réaliser sans transpiration, sans passion et sans détermination.

Prenons donc très au sérieux la naissance de la plus grande zone de libre échange continentale du monde (30 millions de km2).

Considérons cette nouvelle structure comme un formidable levier de construction d’une économie Africaine au service des consommateurs Africains.

Sans prospérité économique à l’échelle continentale, l’établissement d’une véritable démocratie dans chacun de nos pays se présentera comme une équation extrêmement difficile à résoudre.

Bonne Année 2021 à tous.

 

#BRISSE

… partenaire des acteurs de l’économie en Afrique .


🛑Recevez toute l’actualité de l’économie en Afrique sur WhatsApp. C’est simple ! Écrivez nous au (+237) 694545739.


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici